samedi 20 janvier 2007

Coopération décentralisée avec la commune IV de Zinder

Auch (Gers) ~ Zinder (Niger)

La commune d’Auch a signé une convention de coopération décentralisée avec la commune IV de Zinder, commune du sud-est du Niger (convention adoptée par le conseil municipal d’Auch le 6 mars 2006).
Située à 900 km à l’est de Niamey, ZINDER est la deuxième ville du Niger et compte 300 000 habitants.
Montée en partenariat avec un groupement de femmes “Hasken Rana”, les responsables locaux, la fédération des coopératives de petits producteurs maraîchers, l’action de coopération de la Ville d’Auch porte sur la construction et la mise en œuvre d’une conserverie artisanale de fruits et légumes sur la commune IV de Zinder.

Historique du projet
Un groupement féminin HASKEN RANA s’est créé à ZINDER dans le but principal d’augmenter les revenus des femmes à partir de projets financés par des micro crédits.
Ce groupement est relayé en France par l’association RANA (antenne d’Auch) qui travaille en étroite collaboration avec d’autres associations et l’IESF (Institut d’études sociales et familiales).
L’association RANA m’a contacté en tant qu’enseignant du Lycée agricole d’Auch pour étudier la faisabilité de la création d’une conserverie artisanale de fruits et légumes.

Contexte local
Dans cette zone sahélienne semi-désertique aux conditions climatiques très difficiles, l’agriculture s’organise autour des “mares”, grandes cuvettes qui se remplissent d’eau pendant la saison des pluies. On cultive autour de Zinder le mil et le maïs mais il existe également une production maraîchère importante à la saison hivernale en janvier-février (tomates, poivrons, oignons, haricots, salades…).
Si les denrées alimentaires sont en quantités suffisantes et peu chères pendant la période des récoltes, il n’en va pas de même pendant la saison sèche (mai à juillet) où les denrées de base deviennent rares et les prix augmentent très fortement.
Il existe très peu de méthodes de conservation des produits maraîchers, hormis le séchage des tomates au soleil.
En période sèche, les habitants doivent donc acheter (quand ils le peuvent…) des conserves de concentré de tomates et de légumes, importées et chères.
Ce phénomène récurrent est encore aggravé par des fléaux qui s’abattent sur le pays, comme la sécheresse ou les invasions de criquet qui ravagent les cultures.
Ce fut notamment le cas en 2005, où le Niger a connu une grave crise alimentaire et la famine pour les populations les plus fragiles.

De l’idée à la première pierre…

La mise en œuvre de l’atelier de conserverie a commencé à se concrétiser en 2005 et se déroule en plusieurs étapes.


Une première visite préparatoire
Je me suis rendue avec un collègue du lycée Agricole Beaulieu au Niger en Juillet 2005. Nous avons rencontré les acteurs locaux, à savoir les membres du groupement féminin, les producteurs locaux ainsi que les représentants des institutions. Ces rencontres très constructives nous ont permis d’élaborer un plan de la conserverie adapté aux besoins et un budget prévisionnel.
Une initiation à la fabrication de conserves de tomates a été également réalisée sur place.

Démarrage de la construction
La commune IV de Zinder a fait don d’une parcelle sur laquelle les travaux de construction des fondations, murs et ouvertures ont pu démarrer grâce aux 4000 € apportés par la commune d’Auch dans le cadre de la convention de coopération décentralisée.
La pose de la première pierre a été officiellement organisée au cours de l’été 2006 en présence des autorités locales et des habitants.
Entre temps, nous avons continué nos démarches auprès de partenaires institutionnels ou privés, à la recherche de nouveaux soutiens financiers ou matériels agro-alimentaire.
J’ai répondu à un appel à projets de l’Agence Intergouvernementale de la Francophonie. Le projet a été retenu et s’est vu attribuer une subvention de 9000 €.
De son côté, le Conseil Général du Gers a accordé une subvention de 2000 €.
Ces différentes aides permettront de finaliser l’atelier artisanal de conserverie et son aménagement en matériel.

De l’intérêt de créer une conserverie artisanale
Le projet de création d’un atelier artisanal de conserverie répond à plusieurs objectifs :
  • transposer des techniques de conservation de denrées alimentaire afin de répondre au problème de pénurie pendant la période sèche.
  • améliorer la sécurité alimentaire.
  • proposer une activité rémunératrice aux femmes de l’association.
  • permettre d’écouler les produits locaux et d’améliorer ainsi les revenus des petits producteurs maraîchers.
L’atelier sera géré par le groupement de femmes Hasken Rana, qui auront été formées à cet effet.

Une délégation d’Auch à Zinder
Fin novembre 2006, deux adjoints de la Ville d’Auch et moi-même, nous nous sommes rendus à Zinder pour évaluer l’état d’avancement du chantier.
Sur place nous avons effectué des essais de fabrication de conserves de sauce de tomates avec les femmes du groupement Hasken Rana.
La sauce a été fabriquée suivant leur recette habituelle.
Pour la cuisson et la stérilisation nous avons utilisé avec des cuiseurs économes fournis par l’association Rana.
Nous avons fait le point avec les membres du comité de pilotage, constitué d’élus, d’un représentant de la Direction de l’Agriculture locale et de la présidente du groupement de femmes Hasken Rana.
Nous en avons profité pour assister au colloque de Niamey sur la coopération décentralisée franco nigérienne.
De retour en France, nous avons récupéré le matériel agro alimentaire nécessaire à la fabrication.
Ce matériel va être envoyé par container fin février.
Il reste à achever la construction de l’atelier, mettre en place le matériel et former les femmes du groupement Hasken Rana aux techniques de stérilisation.

Françoise Simonutti.


3 commentaires:

susane a dit…

Votre travail m’a beaucoup surpris car ça fait longtemps que je n’ai pas trouvé comme ce magnifique partage.

voyance gratuite immediate

audrey lefour a dit…

Grâce à votre site je viens d’appendre plusieurs choses. Continuez !

voyance gratuite en ligne par mail

voyance a dit…

Je vais profiter de cet été pour faire tout ca ! Bref tout ca pour te dire merci pour tous ces conseils !!